« La dernière guerre sainte a commencé » (Mise à jour du livre « Islam & Christianisme dans la Prophétie »)

Publié par Olivier le mardi 12 mai 2020, 02:18

Je tiens avant tout à m’excuser d’avoir publié si peu d’articles de blog depuis un certain temps. J’ai été très occupé à faire des conférences à travers les États-Unis et le monde, et je déteste écrire, donc je ne m’en suis pas occupé. Je viens de terminer la mise à jour de mon livre qui sera utilisée pour publier une traduction espagnole qui devrait être disponible dans le courant de l’été 2020. Je joins le nouveau matériel ci-dessous pour tous ceux qui ont mon livre ou se demandent ce que sont les événements les plus importants survenus depuis l’impression de la version « révisée ». Il n’a pas été nécessaire de corriger le contenu car les événements évoluent toujours selon ma compréhension de Daniel 11. La seule chose que j’espérais, c’est que les choses se passeraient plus rapidement et que Jésus reviendrait encore plus tôt.

Voici la mise à jour d’une partie du chapitre 8 de la section « La dernière guerre sainte a commencé » :

Alors que la menace du terrorisme provoque la peur et la colère, l’immigration islamique en Occident provoque également une peur et une colère supplémentaires. « Je ne pense pas que cette vague puisse s’arrêter », a déclaré Sonja Licht du Centre international pour la transition démocratique. « Les pays du Nord doivent être préparé à ce que les populations du Sud se déplacent. Ce n’est pas seulement un problème pour l’Europe mais pour le monde entier. » Cette menace combinée de terreur et d’immigration de masse provoque une montée rapide du pouvoir de l’extrême droite et du sentiment anti-islam dans le monde chrétien.

Viennent ensuite la campagne présidentielle américaine de 2016 et Donald Trump. Pendant la campagne, il a déclaré : « Le fait est qu’ils (les islamistes radicaux) veulent faire du tort considérable. Nous devons les éliminer. Nous devons les éliminer très, très rapidement et brutalement, si nécessaire… Nous devons détruire la marque du jihad. » Cela ressemble au tourbillon de Daniel 11:40. Il a remporté l’élection et a déclaré, lors de son discours d’inauguration: « Nous allons renforcer les anciennes alliances et en former de nouvelles – et unir le monde civilisé contre le terrorisme islamique radical, que nous éliminerons complètement de la surface de la Terre. »

C’est ce qu’indique Daniel 11, l’islam radical est renversé, tandis que les musulmans modérés suivent le christianisme dirigé par le pape et les États-Unis contre les radicaux. Je crois que nous voyons la prophétie s’accomplir de notre vivant !

Ensuite, le président Trump a commencé à tenir ses promesses. Il a ordonné un bombardement accru de l’État islamique et a commencé à établir une coalition autour d’un islam modéré pour aider à éliminer les islamistes radicaux. Son premier voyage hors des États-Unis en tant que président a été en Arabie Saoudite (d’où vient le roi du Sud), à Jérusalem (pris au milieu) et au Vatican (d’où vient le roi du Nord). Il a déclaré : « La visite en Arabie saoudite comprendra « un rassemblement véritablement historique en Arabie saoudite avec des dirigeants de tout le monde musulman. Nous allons commencer à construire une nouvelle base de coopération et de soutien avec nos alliés musulmans, pour lutter contre l’extrémisme, le terrorisme et la violence. »

Cette réunion a abouti à établir une relation entre Trump et le prince héritier saoudien. Cela montre le succès de Trump dans l’établissement d’une coalition de musulmans modérés contre les islamistes radicaux. Le prince héritier identifie clairement qui sont les radicaux. Le puissant prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed bin Salman a décrit la Turquie comme faisant partie d’un  » triangle du mal  » avec l’Iran et les groupes islamistes purs et durs … Le prince saoudien a également accusé la Turquie d’avoir tenté de rétablir le califat islamique, aboli il y a près d’un siècle lorsque le L’Empire ottoman s’est effondré.

Il en dit plus sur le sujet dans une autre interview. « Dans ce triangle, ils essaient de promouvoir l’idée que notre devoir en tant que musulmans est de rétablir le califat, … que la gloire de l’islam est de construire un empire par la force…. Nous n’avons plus le devoir de nous battre pour propager l’islam. Mais dans le triangle du mal, ils veulent manipuler les musulmans, leur dire que leur devoir en tant que musulmans nécessite la création d’un empire musulman… Je pense que les Palestiniens et les Israéliens ont le droit d’avoir leur propre terre. Mais nous devons avoir un accord de paix pour assurer la stabilité de chacun et avoir des relations normales. »

Trump a ensuite déplacé l’ambassade américaine à Jérusalem, mettant en colère les islamistes radicaux parce qu’ils veulent prendre Jérusalem pour en faire la capitale mondiale du califat. D’une certaine manière, la reconnaissance par Trump de Jérusalem comme la capitale d’Israël et son plan de paix obligent les radicaux à s’identifier afin que lui et les musulmans modérés sachent qui éradiquer.

Ensuite, les musulmans modérés, opposés au califat soutenant les radicaux qui ont tous leurs racines dans la confrérie musulmane, ont en fait conclu une alliance avec le pape. La revue Atlantic Monthly l’a expliqué dans un article sous-titré « Le sens de la visite historique du pape aux Émirats arabes unis » : « Ce qui a changé, en bref, c’est la double montée des Frères musulmans et de l’État islamique. L’analyse suivante s’applique également aux Émirats et à l’Arabie saoudite… Face aux défis directs, les États du Golfe ont calculé qu’ils ne pouvaient plus apaiser les islamistes et devraient plutôt les écraser. C’est précisément ce qu’ils ont fait, tant aux Emirats Arabes Unis qu’en Arabie Saoudite… Les autorités institutionnelles de l’Islam, et les autorités politiques avec lesquelles ils sont alignés, viennent de s’acheter un allié institutionnel, sinon théologique. Que l’alliance éloigne les barbares théologiques est une autre question. »

Les islamistes peuvent déclencher une guerre sainte encore plus intense contre le christianisme dirigé par le pape de plusieurs manières. La première consisterait à provoquer des attaques terroristes plus fréquentes et / ou plus importantes dans le monde occidental. La seconde consisterait à utiliser un appareil nucléaire d’un certain type dans une attaque terroriste. Les États-Unis ont convoqué un sommet international pour faire face à ce risque.

Le magazine Forbes a déclaré :

« Au premier plan des discussions, étaient les menaces potentielles de terrorisme nucléaire, ce qui n’est pas surprenant étant donné l’attaque de Bruxelles la semaine dernière et la surveillance terroriste des scientifiques et des installations nucléaires. »

La troisième façon dont les islamistes pourraient entraîner le monde dans une guerre sainte à grande échelle serait d’assassiner le pape, et ils espèrent le faire. « Ce qui a été déclaré par l’État islamique autoproclamé est clair : ils veulent tuer le pape. Les menaces contre le pape sont crédibles… Le pape est devenu une cible en dénonçant les violations des droits de l’homme commises contre les chrétiens en Syrie et en Irak, ainsi qu’en approuvant les tentatives des États-Unis pour tenter de faire reculer Daech. » Cette menace a également été évoquée par Donald Trump lors de la campagne présidentielle américaine : « Si jamais le Vatican est attaqué par l’Etat islamique, qui, comme chacun le sait, est le trophée ultime de l’Etat islamique … »

Bien que je me sois concentré sur la menace de l’État islamique sunnite, les islamistes chiites d’Iran pourraient également attaquer le monde occidental et mener à une guerre sainte. Les islamistes chiites continuent de menacer avec leur expansion militaire et le développement d’armes nucléaires, tout en menaçant de rayer Israël de la carte. Le pire des scénarios serait que les islamistes sunnites et chiites s’allient pour lutter contre Israël et le christianisme dirigé par le Pape. Ils parlent déjà d’essayer de reprendre Jérusalem. « Le dirigeant iranien a appelé tous les autres musulmans à soutenir la guerre palestinienne contre Israël. Khamenei a considéré les États arabes désireux d’examiner le plan sous un jour positif – tels que les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, l’Égypte et d’autres – comme des traîtres et des incompétents. » Un sermon à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du temple à Jérusalem ne laisse aucun doute : « Siam a dit à la foule enthousiaste que trois prophéties seront bientôt accomplies : que le califat correctement guidé sera établi, que Jérusalem sera libérée et établie comme sa capitale et que l’islam parvienne à la domination du monde »

Au moment de cette révision, je vois les débuts du « temps de la fin », ou troisième et dernier conflit entre l’Islam et le Christianisme. Je m’attends à ce qu’il s’intensifie et devienne véritablement une guerre sainte des deux côtés. L’islam radical sera vaincu, l’islam modéré suivra le christianisme dirigé par le pape, et il y aura un groupe de musulmans qui se joindront à un groupe de vrais chrétiens afin de partager le dernier message d’avertissement avec le monde dans la plus grande opportunité évangélique de tous les temps. Je crois également que nous aurons en même temps des catastrophes naturelles combinées avec des maladies qui seront un avertissement pour ceux qui veulent entendre le message de la venue prochaine du Christ. Ceci est basé sur les paroles de Jésus dans Matthieu 24 : 7.

Tim Roosenberg, conférencier et auteur du livre « Islam et Christianisme dans la Prophétie »

Réflexions de Tim Roosenberg sur la situation au Moyen-orient

Publié par Olivier le lundi 25 novembre 2019, 00:54

Le Moyen-Orient est en émoi. La pression monte. L’assassinat du calife Abou Bakr al-Baghdadi, dirigeant de l’État islamique, ne marque pas la fin des rêves de califat des islamistes. Daech a déjà nommé un nouveau chef. Ils essaient également de se regrouper dans différents endroits. Pendant ce temps, la Turquie et l’Iran rêvent d’établir un califat à Jérusalem. Les troubles en Syrie impliquant l’Iran et la Turquie ajoutent à bien des égards de l’huile sur le feu.

Lorsque Donald Trump a décidé de retirer les forces américaines de la zone frontalière syrienne, la Turquie en a profité pour donner le feu vert à son invasion. La réaction des républicains et des démocrates a été rapide. Les deux partis ont accusé Trump d’avoir abandonné les Kurdes et d’avoir créé une situation favorable à la résurgence de l’État Islamique. Il était intéressant de voir que le président de la Russie, Vladimir Poutine, soit en accord avec les républicains et les démocrates sur cette question. Poutine était mécontent que les États-Unis retirent leurs forces et que cela déstabilise la région. Malheureusement, le retrait des États-Unis et l’invasion turque ont entraîné la mort de nombreux Kurdes et d’autres minorités qui se sont battus avec eux. Les Turcs tentent de repousser les Kurdes et les autres minorités hors de la zone frontalière syrienne et de les remplacer par des musulmans sunnites. C’est donc une forme de nettoyage ethnique. C’est là que le rôle de la Russie devient intéressant. Alors que la Turquie se radicalisait, elle se tournait de plus en plus vers la Russie pour obtenir assistance et soutien. La Syrie et l’Iran se sont également tournés vers la Russie pour obtenir leur soutien. Ces alliés de la Russie ne sont pas stables et ils tendent tous vers des formes d’islam radical. Mais la Russie pouvait les soutenir car les troupes américaines étaient présentes pour garder les choses sous contrôle. Cependant, maintenant que les troupes américaines ont été retirées de cette partie de la Syrie, la Russie est maintenant obligée d’envoyer ses propres troupes pour tenter de maintenir la paix. Poutine préférait quand les troupes américaines se trouvaient au milieu de ses alliés. C’est peut-être ce qu’il faudra pour que la Russie soit complètement opposée aux radicaux musulmans. D’après la prophétie de Daniel 11, tout ce que je sais, c’est que tout le monde suit le christianisme dirigé par le pape, y compris Poutine et la Russie, qui prétendent être les défenseurs du christianisme orthodoxe au Moyen-Orient.

Pendant ce temps, des manifestations ont eu lieu en Égypte au mois d’octobre. Les manifestants s’opposaient à la corruption au sein du gouvernement Al-Sissi. Lui et ses généraux construisent des palais luxueux, tandis qu’un tiers de la population vit dans la pauvreté, avec un taux de chômage des jeunes adultes de plus de 20%. La protestation a surpris le gouvernement, mais celui-ci à rapidement réagi en prenant des mesures répressives, en frappant et en arrêtant les personnes arrêtées dans la rue si elles avaient des informations sur la corruption ou les manifestations dans leur téléphone. Si vous ne leur permettiez pas de consulter votre téléphone lors de votre arrestation, vous seriez battus et maintenu en détention jusqu’à ce que vous ayez déverrouillé votre portable. Tout cela ne fait qu’augmenter la colère contre le gouvernement. Nous devrions tous nous rappeler que le groupe islamiste radical, Les Frères musulmans, a remporté les dernières élections libres et que tous ces événements leur seront favorable. Souvenons-nous également que la prophétie de Daniel 11 affirme que l’Égypte sera renversée par le roi du Nord, qui est la papauté, et les États-Unis avec leurs alliés. Je vous suggère de suivre de très près la situation en Égypte.

Tim Roosenberg, conférencier et auteur du livre « Islam et Christianisme dans la Prophétie »

Recevez gratuitement toute l’actualité des prophéties + la Grille d’Interprétation Prophétique de Daniel 11 & 12 au format PDF

La prophétie biblique de Daniel 11 sur l’Islam et le Christianisme s’accomplit sous nos yeux : Jésus est sur le point de revenir !

La prophétie biblique de Daniel 11 sur l’Islam et le Christianisme s’accomplit sous nos yeux : Jésus est sur le point de revenir !
Par Olivier le mercredi 3 juillet 2019, 14:19

Islam et Christianisme dans la Prophétie

Dans son livre « Islam et Christianisme dans la Prophétie », Tim Roosenberg dévoile une étonnante prophétie biblique. Située dans le livre de Daniel, au chapitre 11, cette prophétie annonce un troisième et dernier conflit majeur entre l’Islam et le Christianisme.

Selon l’auteur, nous sommes aujourd’hui à la fin des temps, dans le dernier acte de l’histoire qui va se conclure par le retour de Jésus et l’établissement de son royaume éternel.

Le Roi du Nord Vs le Roi du Sud

L’histoire prophétique dans Daniel 11 commence il y a 2500 ans au temps de Daniel, prophète et gouverneur au sein de l’empire perse. Elle se poursuit par la conquête de la perse par Alexandre-le-Grand (331 av J-C). La prophétie décrit ensuite avec précision le morcellement de l’empire grec après la mort d’Alexandre. Le « roi du Nord » est composé des rois Séleucides, tandis que le « roi du Sud » désigne les Ptolémées, une dynastie égyptienne.

Ces deux puissances se sont affrontées lors de nombreuses guerres entre 300 et 60 av. J.-C. La puissance romaine montante a ensuite conquis toute la région méditerranéenne. A cette époque, Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est mort (Daniel 11 :22).

La prophétie biblique a correctement prédit la scission de l’empire romain entre le nord et le sud. La partie nord est devenue chrétienne et la partie sud (après 600 ans) est devenue islamique. Le chef de la partie chrétienne (le roi du Nord) était la papauté, et les chefs du sud (le roi du Sud) étaient représentés par les califes musulmans. Jérusalem s’est retrouvée prise au milieu de ces deux puissances.

La troisième et dernière guerre sainte

Daniel 11 annonce ensuite trois conflits entre l’Islam et le Christianisme dirigé par la papauté.

La première guerre, mentionnée dans Daniel 11 : 25-28, décrit l’expansion arabe de l’Islam et les croisades chrétiennes de 1095 à 1291 pour contrer la menace islamique.

Le deuxième conflit s’est matérialisé par la confrontation entre le Christianisme et l’Islam ottoman. Une fois encore, la papauté est à la tête du monde chrétien et met fin à la propagation de l’islam.

Le troisième et dernier conflit entre l’Islam et le Christianisme se produit juste avant la fin du monde. Il commence aussi au Moyen-Orient. Ce troisième conflit est décrit dans la Bible comme étant bref et semblable à une tempête :

« Au temps de la fin, le roi du midi (roi du Sud). se heurtera contre lui (le roi du Nord). Et le roi du septentrion (Nord) fondra sur lui (le roi du Sud) comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires ; il (le roi du Nord) s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera. Il (le roi du Nord) entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont ; mais Édom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront délivrés de sa main. Il étendra sa main sur divers pays, et le pays d’Égypte n’échappera point. Il se rendra maître des trésors d’or et d’argent, et de toutes les choses précieuses de l’Égypte ; les Libyens et les Éthiopiens seront à sa suite. Des nouvelles de l’orient et du septentrion viendront l’effrayer (e roi du Nord), et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes. Il (le roi du nord) dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne Puis il (le roi du Nord) arrivera à la fin, sans que personne ne lui soit en aide. » (Daniel 11 : 40 – 45)

Dans la prophétie annonçant ces trois guerres saintes, les détails sont à la fois littéraux et spirituels. Dans ce troisième et ultime conflit, le roi du Sud (l’Islam radical) lance une attaque contre le roi du Nord (le christianisme dirigé par le pape) et le Nord répond par une contre-attaque dévastatrice.

La prophétie nomme certains pays spécifiques impliqués, notamment l’Egypte et la Libye. L’Égypte berceau de l’islam radical moderne sera renversée. Les partisans de l’islam radical et du califat seront défaits. La Libye et l’Éthiopie suivront le roi du nord. Ils représentent un islam modéré qui suit et coopère avec le christianisme papal.

Edom, Moab et Ammon (la Jordanie occidentale actuelle) échapperont à la contre-attaque du roi du Nord. Ces nations représentent les musulmans qui se joignent au vrai peuple de Dieu et qui suivent Jésus à la fin des temps.

C’est une bonne nouvelle !

Où en sommes-nous aujourd’hui dans ce conflit final ?

En juillet 2014, fait unique depuis l’empire Ottoman, un dirigeant musulman (le chef de l’État islamique) s’est déclaré calife d’un nouveau califat. Quel est le but de l’État islamique ? Conquérir le monde au nom de l’Islam : « Abu Bakr al-Baghdadi, le soi-disant chef de » l’État islamique  » a promis de mener la conquête jusqu’à Rome alors qu’il invitait les musulmans à immigrer dans son nouveau pays et combattre sous sa bannière dans le monde entier  » (The Telegraph, 1er juillet 2014).

Environ un mois après la proclamation d’al-Baghdadi, le 7 août 2014, le pape, pour la première fois depuis l’empire ottoman, a appelé à une action militaire concrète contre l’Islam. Suite à cet appel, les États-Unis ont envoyé leurs premiers avions pour bombarder l’État islamique. C’est aussi la première fois dans les temps modernes que nous semblons avoir un accomplissement dans la prophétie de Daniel 11.

À mesure que le troisième conflit s’élargit, la plus grande partie du monde s’unira à la papauté pour lutter contre l’Islam radical. Nous pouvons nous attendre à ce que cette guerre sainte soit brutale et relativement courte. L’islam radical sera renversé et le christianisme dirigé par le pape sera victorieux annonçait déjà l’auteur dans la première édition de son livre paru en 2012.

L’actualité semble donner raison à l’interprétation de Tim Roosenberg. L’État Islamique a été considérablement affaibli voir anéanti. Un nombre croissant de musulmans en ont assez de l’Islam radical et ont été vraiment écœurés par les atrocités commises par l’organisation terroriste.

La citation suivante extraite d’un article intitulé « La vie sous DAECH a conduit ces musulmans au christianisme » paru sur le site NBC NEWS montre à quel point l’Islam radical incite les musulmans à réévaluer leurs croyances. Il est de plus en plus fréquent de voir des musulmans se convertir au christianisme et accepter Jésus comme leur Sauveur.

« Si le ciel est fait pour ISIS et ses croyances, je choisirais l’enfer pour moi-même au lieu d’être à nouveau avec eux au même endroit, même si c’est le paradis. »

Source : https://www.nbcnews.com/news/world/life-under-isis-led-these-muslims-christ-n963281

Dans sa dernière newsletter, intitulée « Les musulmans suivent-ils le Pape », Tim Roosenberg affirme que le récent voyage du pape François aux Émirats Arabes Unis (du 3 au 5 février 2019), une première historique dans la péninsule arabique, démontre que de nombreux musulmans sont disposés à être très « amicaux » avec le Pape. Lors de cette visite, le pape fit une allocution dans un stade bondé d’Abu-Dhabi, devant une foule en liesse agitant joyeusement le drapeau jaune et blanc de la cité du Vatican.

Qui aurait pu imaginer un tel accueil d’un dirigeant chrétien en terre d’Islam. Impressionnant.

Cet événement fait parfaitement écho à la prophétie de Daniel 11 : 40-45 qui anticipe la division de l’Islam en trois groupes :

  1. L’Égypte / représentant l’Islam radical est renversé.
  2. La Libye et l’Éthiopie / représentant l’Islam modéré, suit le Roi du Nord / Pape.
  3. Édom, Moab et Ammon / un reste de l’Islam qui suit Jésus et échappe à l’influence du roi du Nord.

Depuis cette visite aux Émirats Arabes Unis, le Pape s’est rendu fin mars au Royaume du Maroc. Il s’est joint au roi Mohammed VI, pour signer un appel dans le but de préserver le caractère multireligieux de la ville de Jérusalem. Le 20 juin dernier, Barham Salih, président de l’Irak a officiellement invité le Souverain Pontife après que ce dernier a dit vouloir visiter en 2020 ce pays. L’Irak s’est déclaré vainqueur il y a moins d’un an et demi des djihadistes du groupe Etat islamique. Fait étonnant, cette invitation de l’Irak intervient près de 5 ans après l’appel du Pape François à une action militaire contre le groupe terroriste.

Avec la désintégration de l’État Islamique, le rapprochement de l’islam modéré avec la papauté et l’augmentation des conversions de musulmans au christianisme, l’actualité nous montre que les événements prophétiques de Daniel 11 s’accomplissent sous nos yeux.

Que le futur nous réserve-t-il ?

La prophétie de Daniel 11 : 40-45 concerne la fin des temps. Une période qui précède le retour de Jésus. Et nous y sommes ! Le véritable peuple de Dieu qui suit les vérités bibliques et non les traditions de l’église, résistera au roi du Nord (le christianisme dirigé par le pape) ; ils partageront le vrai message de Dieu avec le monde et le roi du Nord les attaquera.

La papauté va ensuite essayer d’imposer des traditions et des croyances non bibliques au monde.

À ce stade, selon la prophétie (Daniel 12 : 1-3), Dieu interviendra dans une série d’événements dramatiques qui aboutira au retour de Jésus. Il délivrera son peuple et établira son royaume éternel. L’accomplissement actuel des prophéties bibliques nous presse à faire un choix. Qui allons-nous suivre ?

« Sommes-nous prêts à suivre Jésus lorsque les autres suivront une contrefaçon ? » s’interroge l’auteur du livre « Islam & Christianisme dans la Prophétie ».

Il est temps de prendre au sérieux notre relation avec Jésus-Christ.

Préparons-nous, son retour est très proche !

Pour en savoir plus : http://www.islametchristianisme.org

Les Musulmans suivent-ils le Pape ?

Le récent voyage du Pape François* aux Émirats Arabes Unis démontre que de nombreux musulmans sont disposés à être très amicaux avec le Pape.

Ces 2 articles sur le sujet sont très intéressants :

  1. « Le Vatican et le Golfe ont un ennemi commun » The Atlantic
  2. « Il est impossible d’exagérer l’importance de la visite du Pape François aux Émirats Arabes Unis » FOX News

Ils montrent qu’un nombre croissant de musulmans en ont assez de l’Islam radical et préfèrent s’identifier au Pape. Cela correspond parfaitement à la prophétie de Daniel 11:40-45

Le Roi du Sud / l’Islam sera divisé en 3 sous-groupes :

  1. Égypte / l’Islam radical est renversé. (Plus d’informations à ce sujet dans une autre mise à jour de la newsletter.)
  2. Libye et Éthiopie / Islam modéré, suit le Roi du Nord / Pape.
  3. Édom, Moab et Ammon / un reste de l’Islam qui suit Dieu et « s’échappe » du roi du Nord.

La citation suivante extraite d’un article de NBC NEWS intitulé « La vie sous DAECH a conduit ces musulmans au christianisme » montre à quel point l’Islam radical incite les musulmans à réévaluer leurs croyances :

‘Si le ciel est fait pour Daech et ses croyances, je choisirais l’enfer pour moi-même au lieu d’être à nouveau avec eux au même endroit, même si c’est le paradis.’

Source : NBC NEWS

Bien que les médias ne se soient pas concentrés sur les actes terroristes d’islamistes radicaux récemment, l’actualité nous montre que les événements prophétiques de Daniel 11 s’accomplissent sous nos yeux.

Le retour de Jésus pourrait se faire très bientôt.

Tim Roosenberg

Note : *Le pape François s’est rendu, du 3 au 5 février 2019, pour son 27e voyage apostolique, aux Émirats Arabes Unis. Il est le 1er pape de l’Histoire à mettre pied dans la péninsule arabique.